Chatterie du Jardin Lilas


Aller au contenu

Menu principal:


Scottish et Highland

Caractéristiques des British et Scottish

Notre Highland Fold, Djemila (stérilisée), la divine, couleur black tortie (écaille de tortue)



Le Scottish et Highland Fold ... "chat chouette", à oreilles pliées (Scottish Fold et Highland Fold)
(source texte : site du LOOF actu et du Cabri)

STANDARD du SCOTTISH et HIGHLAND <--cliquez

Havane, notre Highland Fold cinnamon (stérilisé)


D´hier à aujourd´hui

L’histoire des Scottish et des Highland commence dans les années 60. Deux éleveurs de British Shorthair, Mary et William Ross remarquent dans une ferme écossaise une chatte aux oreilles pliées vers l’avant appelée Suzie. En 1963, les Ross font l’acquisition de Snook une femelle blanche, fille de Suzie. Avec elle débute le programme d’élevage des Scottish Fold qui consista à marier les descendants de Susie avec des British Shorthair. Les British ayant été régulièrement croisés avec des Persans, certains chatons, appelés Highland, naquirent avec le poil long (ce mariage n'est plus autorisé en France). En 1971, le GCCF, grand club félin anglais, soupçonnant à tort que les oreilles pliées pouvaient engendrer des problèmes d’audition, décida de ne plus reconnaître les Fold. Heureusement, des Fold avaient eu le temps de partir pour l’Europe continentale et les Etats-Unis où ils connurent un franc succès.


Son look

Le Scottish et le Highland Fold sont des chats tout en rondeur. La tête est large avec des contours arrondis quel que soit l’angle sous lequel on la regarde. Le nez est court et large avec une bonne incurvation. Les yeux sont grands et ronds. Larges à la base et plutôt petites, les oreilles, pliées vers l’avant, respectent l’arrondi de la tête. L’encolure est courte, le corps puissant et large. Les pattes sont fortes. Epaisse à la base, la queue est moyennement longue. Flexible, elle ne doit présenter aucune soudure des vertèbres quand elle est manipulée. Chez le Scottish Fold, la fourrure est courte, dense et double avec un sous-poil épais. Chez le Highland Fold, elle est mi-longue et soyeuse avec un sous-poil épais. Une collerette et des culottes bien fournies sont appréciées. Toutes les couleurs sont acceptées.


Sa compagnie

Le Scottish et le Highland Fold sont des chats robustes et sans problème particulier, à condition de vérifier qu’ils correspondent à certains critères d’élevage. En effet, pour éviter tout problème (raideurs squelettiques au niveau de la queue ou des pattes) lié au gène fold (oreilles pliées), il est interdit de marier deux chats à oreilles pliées. En France, l’un des parents d’un Scottish Fold ou Highland Fold doit donc obligatoirement être, soit :

- un British Shorthair ou Longhair
- un Scottish ou Highland à oreilles droites appelé Scottish Straight ou Highland Straight.


Côté entretien

La fourrure du Highland Fold et du Highland Straight, moins longue que celle du Persan, demande également moins de toilettage.







Les portées qui naissent de ces mariages comportent à environ 50% (statistiquement) des Scottish fold, des Highland fold (oreilles pliées) et des Scottish straight, Highland straight (oreilles droites).

Le standard du scottish est très proche de celui du british, forcément si l'on considère que le scottish n'est jamais, à l'origine, qu'un « british aux oreilles pliées « . On peut dire que seules les oreilles sont différentes : il doit être lui aussi «rond de partout», du museau au bout de la queue, (aussi souple que possible), en passant par les pieds, et bien sûr, avoir des yeux ronds comme des billes .

La fourrure doit être aussi pelucheuse, idéalement, que celle du british , mais suivant la couleur le poil est un peu plus long et moins élastique, et les éleveurs travaillent pour obtenir ces fourrures de nounours, qui correspondent si bien à son caractère.

Justement, parlons-en, de ce caractère en or sur lequel tous les amoureux du scottish sont intarissables. : il est encore plus flegmatique que son frère british, on pourrait le qualifier de « zen », ce qui ne manquerait pas de rappeler la légende du chat chinois aux oreilles pliées et, rien qu'à l'observer faire son train-train, doucement le matin, pas trop vite le soir, on se sent déjà mieux, et prêt à oublier tous nos soucis de pauvres humains stressés.

C'est un
chat idéal en appartement, car il n'a pas besoin de faire de nombreux kilomètres pour se défouler. Il est cependant assez rustique, comme ses ancêtres, pour vivre à la campagne et chasser le mulot qui a peu de chance de survie face à sa vivacité surprenante, pour ne pas dire hilarante quand on connaît sa sérénité.




Sous-menu


Site mis à jour le 04 déc 2017 | chatterie.jardin.lilas@gmail.com

Retourner au contenu | Retourner au menu